Projet

pédagogique

Baby Home Bassilly, est une crèche privée, autorisée et contrôlée par l'O.N.E., pour 21 enfants de 3 mois à 3 ans.

La crèche est située dans une propriété verdoyante de 80 ares où des emplacements de parking sont à votre disposition.

Nos locaux fraichement rénovés ont été conçus pour que vos enfants puissent grandir et s'épanouir dans des pièces lumineuses et en toute sécurité.

Lorsque le temps le permet les enfants peuvent aussi profiter du jardin.

Nous disposons également d'une petite ferme où se côtoient poules, chèvres et lapins. 

De temps à autres nous ne manquerons pas de leur rendre une petite visite

Nous accueillons vos enfants dans une ambiance chaleureuse et gaie du lundi au vendredi de 7h00 à 18h30.

L'équipe se compose de:

- la directrice (créatrice de la crèche)

- deux puéricultrices

- une stagiaire

- un cuisinier

- une aide bénévole

Nos formations professionnelles permettent d'assurer le bien-être et la sécurité des enfants.

Afin d'optimiser notre travail, nous organisons une fois par mois une réunion du personnel.

La crèche se compose de 2 sections:

Les bébés

Cette section est destinée aux tout petits qui ne se déplacent pas encore et pour les enfants un peu plus grand qui rampent, se déplacent à quatre pattes et marchent presque.

La section des bébés dispose de son lieu de change, de sa salle de jeux et de son dortoir avec des petits lits à barreaux.

Une puéricultrice référent est responsable et encadre le groupe des bébés.

Les moyens et les grands

Pour qu'il y ait une plus grande interaction entre les enfants, les moyens et les grands se retrouvent ensemble dans la salle de jeux durant les activités libres et lors des différents repas.

Lors des activités dirigées, les moyens et les grands sont séparés, afin que les activités proposées correspondent au mieux aux capacités motrices de l'enfant.

 

La section dispose de son lieu de change, de sa salle de jeux et chaque groupe à son propre dortoir.

 

Les enfants dorment sur des couchettes.

 

Il y a une puéricultrice référent responsable pour chaque groupe.

____________________________

En dehors  des différents goûters organisés afin de se rencontrer, nous prévoyons en fin d'année, un petit dîner-spectacle réalisé avec les plus grands.

Nous comptons sur votre présence!

Une fois par an, un photographe viendra tirer le portrait de votre enfant (sans obligation d'achat).

____________________________

Ci-après, nous développerons:

- notre pédagogie et notre méthodologie

- la période de familiarisation

- l'allaitement

- les repas

- la propreté

- une journée type

- le départ pour l'école

- l'environnement

Notre pédagogie et notre méthodologie

Notre pédagogie s'appuie sur les travaux d'Emmi Pikler, diplômée de la faculté de médecine.

Alors qu'on lui confie en 1947, la direction d'un orphelinat à Budapest, elle met en place une approche éducative innovante en posant comme principes l'importance de la verbalisation, du jeu libre et le respect de l'activité autonome ainsi que la relation privilégiée avec l'adulte qui s'en occupe "référent"

 

 La verbalisation favorise chez l'enfant la prise de conscience de lui-même et de son environnement.  Lors des soins, on aide l'enfant à découvrir qui il est.  On stimule sa participation.  On lui parle pour le prévenir de ce qui va arriver, pour lui expliquer ce que l'on est en train de lui faire.  Ce partage va lui permettre d'anticiper les événements et  de pouvoir réagir.  Cet échange entre l'adulte et l'enfant va favoriser leur interaction.

L'activité spontanée consiste à laisser l'enfant libre de ses mouvements et de choisir son activité en fonction de son rythme et de ses intérêts.

Pour cela il faut tenir compte:

- que l'enfant soit bien réveillé pour profiter pleinement, aux premiers signes de fatigue on le couche

- de l'espace, il doit permettre aux enfants de ne pas se gêner tout en pouvant se rencontrer et ne doit pas être

  dangereux

- des jeux, ils doivent être adaptés aux possibilités locomotrices  et manuelles de l'enfant

- des interventions de l'adulte, elles ne peuvent pas interférer de façon directe dans le jeu, sauf si l'enfant est en

   situation difficile.  L'adulte doit veiller au maintient optimal des conditions.

Pour le bien de l'enfant, il faut que l'activité naisse de l'enfant lui-même.  L'adulte doit respecter le rythme des acquisitions motrices de l'enfant.  Ne pas placer l'enfant dans une position qu'il ne maîtrise pas (ne pas le maintenir assis s'il ne sait pas encore le faire).

Le rôle de l'adulte est de l'aider à prendre conscience de ses accomplissements.

La relation privilégiée et continue avec l'adulte

L'attention aux signaux que donne le bébé est important.  Ceci demande de la part de l'adulte une bonne observation.  Il est nécessaire qu'il y ait quelqu'un qui connaisse les habitudes des enfants pour leur donner une signification, y répondre et créer avec l'enfant une relation constructive.

La puéricultrice référent est responsable d'un groupe d'enfant.  Elle prend son temps avec eux, joue, leur fait tous leurs soins.  Ce qui fait que chaque enfant reçoit dans la journée à un moment donné, des soins attentifs.  Pendant l'absence de la puéricultrice l'enfant a des soins d'une autre dimension qu'il accepte d'autant plus qu'il sait qu'il aura son tour. 

Jour après jour, nous veillons à offrir un accueil de qualité, stable et sain.

 

Dans lequel l’enfant peut jouer, expérimenter et prendre des initiatives.

 

Nous respectons et répondons aux mieux aux besoins de l’enfant et ses parents.

 

Nous proposons à l’enfant diverses activités (musical, psychomotricité, …) tout en lui laissant le choix d’y participer.

 

Enfin, nous lui apprenons, à vivre en collectivité et y trouver sa place.

 

 

La période de familiarisation

 

Deux semaines avant l’entrée de l’enfant au sein de crèche, les parents sont invités à rencontrer la puéricultrice référent qui s’occupera de leur enfant.

 

Cette 1ère rencontre est primordiale car c’est le commencement d’une installation progressive d’une relation de confiance.

 

Lors de cette entrevue, les parents peuvent expliquer les habitudes de leur enfant (signe de fatigue, alimentation, rituels, …).

 

Ce moment privilégié permet une meilleure intégration de l’enfant dans cet environnement totalement inconnu.

 

A cette occasion, la puéricultrice explique le déroulement de la journée.

Elle remet aux parents le cahier de communication dans lequel elle y relatera un bref résumé de la journée de leur enfant.

Cette période d’adaptation se fera sur cinq jours, à raison de quelques heures.  La présence des deux parents n’est pas nécessaire, toutefois, maman et papa peuvent venir ensemble pour partager cette période de familiarisation.

 

Nous tenons à préciser que la période de familiarisation reste systématique en cas de fratrie ou si l’enfant a déjà a été accueilli dans un autre milieu d’accueil.

 

Si l’enfant et/ou les parents en éprouvent le besoin, nous pouvons envisager d’étendre cette période.

 

 

En pratique :

Plus tard, il existe aussi une autre forme de familiarisation.  Elle a lieu lorsqu’ un enfant passe d’une section à une autre section.

Une fois le temps venu, l’enfant partagera d’abord de court instant avec sa nouvelle puéricultrice référent pour enfin passer des moments de plus en plus long.  Afin de partager une activité, un repas et pour finir de passer sa 1ère sieste dans sa nouvelle section.

 

Cette transition aura été verbalisée auprès de l’enfant et s’exécutera à son propre rythme.

Elle aura été murement réfléchie et élaboré par les puéricultrices lors des différentes réunions.

 

L’allaitement

 

Allaiter c’est bon pour la maman et le bébé !

 

Le lait maternel fourni au bébé tout ce dont il a besoin pour se développer et renforcer ses défenses.

Les études montrent que l’allaitement a non seulement des bienfaits immédiats, mais également des conséquences positives à long terme.

Protection contre les infections, hypoallergénique.

Le lait maternel présente de nombreux avantages.

Sans oublier le lien privilégié que l’allaitement procure entre la mère et son enfant.

 

Pour toutes ces raisons, nous encourageons vivement les mamans qui le souhaitent à continuer à allaiter leur bébé malgré l’entrée du nourrisson au sein de la crèche.

 

Les mamans qui le souhaitent peuvent soit apporter leur lait recueilli, soit venir allaiter leur enfant sur place.

A cet effet, nous vous proposons un petit endroit confortable et intime pour vous et votre bébé.

 

Les repas…… Une alimentation saine, variée et équilibrée

 

La valeur nutritionnelle, la qualité gustative, la socialisation et le partage : les repas sont des moments forts dans la journée.

 

C’est la raison pour laquelle nous attachons une très grande importance à leur élaboration et leur qualité.  De bons aliments issus d’une agriculture fermière de qualité.

 

Quotidiennement, les parents peuvent consulter le menu (afficher dans la pièce d’accueil) et ainsi ajuster les repas à la maison.

 

Les différents  repas  de la journée sont  préparés par nos soins avec des aliments frais de saison produit un maximum localement.  Nous nous fournissons en partie « A la Ruche qui dit Oui »  et auprès d’autres maraichers de la région.

 

Les repas sont adaptés en fonction de l’âge de l’enfant, dans le respect des recommandations de l’ONE et des normes de l’AFSCA.

 

 

La section des bébés

 

Vers l’âge de 3 à 4 mois, les repas de jour peuvent généralement se prendre à un rythme plus régulier que pendant les premières semaines. 

Cependant le rythme reste individuel.

Pour ce faire les parents ne manqueront pas de nous communiquer l’heure du dernier biberon.

 

Le biberon se prépare au dernier moment juste avant de le donner à l’enfant et dans le respect des règles d’hygiènes.

 

Nous utilisons de l’eau de bouteille qui convient à la préparation des biberons.

 

Les repas étant des moments d’échanges, de partage et de plaisir, ceux-ci sont donnés dans les bras.

 

Vers l’âge de 5 à 6 mois, les bébés doivent combler des besoins plus grands en énergie et en nutriments.  C’est le moment où l’on introduit des aliments solides, complémentaires dans leur  alimentation, on parle alors de diversification alimentaire.

 

La crèche travail alors en étroite collaboration avec les parents car c’est à vous que revient cette phase d’initiation.

 

Au début, si l’enfant ne prend que quelques cuillères on complète le repas par un biberon.

 

Pour la prise du repas, l’enfant sera dans son relax et la puéricultrice veillera à passer un moment privilégié avec l’enfant.

 

Vers 7 mois, on peut introduire de la viande, du poisson et le jaune d’œuf.

 

En fonction du stade de développement de l’enfant, il prendra son repas dans  un relax ou dans une chaise haute.  Les aliments seront soit mixés, écrasés ou en morceaux.

Il faut être attentif à la mastication de l’enfant (apparition de dent, aliment dur).

 

Nous veillerons à faire du repas un moment important de la relation affective.

 

La section des moyens et des grands

 

Les repas sont des repères dans la journée d’un enfant.  Vers 09h00 nous leur proposons une petite tasse de soupe, vers 11h15 nous servons  le dîner et à 15h00 une petite pause s’impose pour le goûter.

Cependant, un enfant qui dort ne sera pas réveillé et prendra son repas à son réveil.

 

Les repas sont des moments où l’enfant découvre de nouveaux goûts, de nouvelles textures.  C’est la raison pour laquelle les aliments sont présentés séparément pour que l’enfant puisse découvrir la diversité des goûts et des couleurs.

 

Si un enfant ne mange pas, c’est simplement qu’il a moins faim que d’habitude.

En aucun cas nous ne forçons l’enfant à manger et il n’est pas grondé. 

Les repas doivent rester des moments de partage et de plaisir.

 

 

Pour les moyens

L’enfant manifeste de plus en plus le souhait de manger seul mais il est encore un peu maladroit avec la cuillère.  Pourtant il est nécessaire de l’encourager dans cet apprentissage ceci afin de le rendre encore plus autonome.

 

En fonction du stade de développement de l’enfant, il prendra son repas soit dans une chaise haute soit à table (table et chaise adaptées pour l’enfant).

 

Pour les grands

L’enfant est à table et sait parfaitement manger seul.

 

Manger proprement peut encore être difficile mais sa puéricultrice l’aidera dans cette voie, patience !

 

 

La propreté…… du lange au petit pot

 

La toilette des fesses c’est un acte de protection de la peau de l’enfant et de prévention contre bien des ennuis (érythème fessier).

 

C’est la raison pour laquelle, l’enfant est changé dès que sa couche est souillée.

 

Lors du change nous utilisons, un gant de toilette à usage unique, de l’eau tiède et un savon doux hypoallergénique sans parfum.

 

En cas de fesses irritées, on lui applique une pommade protectrice.

 

L’apprentissage de la propreté est une étape importante et c’est à vous que revient cette phase d’initiation.  Cependant et pour le bien-être de l’enfant, il est nécessaire que la puéricultrice travaille en étroite collaboration avec vous, les parents.

Elle est à l’écoute de l’enfant et de sa famille, elle accompagne et conseille si besoin.

 

En terme d’âge, cet apprentissage se situe vers 2 ans voire plus tard.  Chaque enfant a un développement neuromusculaire différent.

 

Il est indispensable que deux conditions soient réunies. L’enfant doit être prêt physiologiquement mais aussi psychologiquement.  Il doit être capable de contrôler les muscles de sa vessie et de ses intestins (sphincters).

 

Ensuite il faut que l’enfant  ait envie de devenir propre.  Cela doit venir de lui, sans contraintes et encore moins de manière systématisée.  Sa puéricultrice lui apporte le soutien et les encouragements nécessaires.

 

L’apprentissage de la propreté demande de la patience et de la persévérance.  Il est inutile de forcer un enfant qui n’est pas prêt.  L’âge de la maitrise de la propreté varie en fonction du rythme de l’enfant.

 

Lors  de l’apprentissage, il n’est pas rare que l’enfant perde de temps en temps le contrôle.  Rien de dramatique, sa puéricultrice saura le rassurer.

 

Vous comprendrez aisément que durant cette période il est préférable que l’enfant porte des vêtements pratiques (à proscrire bodys, ceinture au pantalon et  salopette) pour qu’il puisse les monter et les descendre facilement  avec l’aide de sa puéricultrice. Ceci toujours dans le souci de préparer l’enfant à la maternelle.

 

 

Organisation d’une journée

 

La section des bébés (de 3 mois à +/- ... mois)

 

Les enfants sont accueillis dès 7h00 et ce jusque 9h00.

 

Les parents sont alors conviés à prendre le temps de transmettre les informations (état de forme, horaire du repas, sommeil,…) pour assurer une bonne continuité de la prise en charge de leur enfant.  Ces informations sont alors retranscrites sur la feuille de routine.

 

Les parents peuvent s’ils le souhaitent débarrasser leur enfant en se rendant avec des chaussons de protection (disponible dans l’espace d’accueil) dans la pièce de change.

 

Ensuite, la puéricultrice amène l’enfant jusqu’à la salle de jeux.  Les petits sont soit déposés dans un relax soit sur un tapis de jeux.

 

La puéricultrice veille à renouveler les jeux.

 

Si l’enfant est fatigué, sa puéricultrice va le coucher dans la chambre des petits.

Elle a en permanence un baby phone.

 

Le doudou et la tutte de l’enfant sont toujours à sa disposition.  Ils tranquillisent l’enfant et le rassurent.

 

L’heure des repas est adaptée en fonction du rythme de l’enfant.  Le biberon est donné dans les bras, les repas solides sont donnés soit dans un relax, soit dans une chaise haute. 

 

La journée de l’enfant est égayée par des chants, des jeux, et de toute l’attention nécessaire dont il a besoin, ceci afin de l’aider à se développer.

 

Au moment du départ, la puéricultrice remet le cahier de communication avec des informations concernant la journée de l’enfant.

 

La crèche ferme ses portes à 18h30 précise.

 

La section des moyens (de +/- ... mois à 22 mois et la section des grands de 22 à 36 mois

 

Les enfants sont accueillis dès 7h00 et ce jusque 9h00.

 

Les parents sont alors conviés à prendre le temps de transmettre les informations (état de forme, horaire du repas, sommeil,…) pour assurer une bonne continuité de la prise en charge de leur enfant.  Ces informations sont alors retranscrites sur la feuille de routine.

 

Les parents peuvent s’ils le souhaitent débarrasser leur enfant en se rendant avec des chaussons de protection (disponible dans l’espace d’accueil) dans la pièce de change, ils peuvent aussi débarrasser l’enfant dans la pièce d’accueil.

 

Ensuite, la puéricultrice amène l’enfant jusqu’à la salle de jeux . 

 

Jusqu’à 9h00 les jeux sont libres.  Les enfants peuvent s’amuser dans toute la salle.

Les jeux sont changés régulièrement, ensuite nous les invitons à ranger car le moment est venu de se dire « bonjour ».

 

Nous, nous mettons tous en cercle et prenons le temps de nous dire « bonjour » en chanson et en énumérant le prénom de chacun.

 

Ensuite, chaque puéricultrice prend son groupe et propose aux enfants une activité dirigée ou non.  Cela peut être de l’éveil musical, artistique ou encore de la psychomotricité.

 

En fonction de l’activité, un groupe reste dans la salle de jeux (pièce 5) et l’autre groupe va dans l’autre salle de jeux.

 

Avant le repas, la puéricultrice se rend avec son groupe au sanitaire pour se laver les mains.

 

Les 2 groupes prennent leur repas vers 11h15, ensemble, dans la grande salle.

 

Après le repas, la puéricultrice donne les soins nécessaires à chacun des enfants de sa section, afin de les préparer pour leur sieste.

 

Les enfants sont couchés ver 12h00 – 12h15.  Certains dorment dans des lits à barreaux et d’autres sur des couchettes.  L’endormissement se fait en présence d’une puéricultrice.

Si un enfant ne veut pas dormir, nous l’invitons à se reposer.

 

Au réveil, nous accueillons l’enfant dans le calme et la puéricultrice donne les soins nécessaires à chacun des enfants de sa section. 

 

Les enfants sont tous réunis dans le coin lecture pour un réveil en douceur.

 

Vers 15h00, les 2 groupes prennent leur goûter, ensemble, dans la grande salle.

 

Après un petit brin de toilette, les enfants vont jouer dans le jardin en attendant l’arrivée de papa et maman.  Si la météo ne permet pas de jouer dehors, les enfants jouent dans la salle de jeux principale.  Les activités sont libres.

 

Lorsque la météo nous le permet, nous prenons le goûter dans le jardin.

 

La journée de l’enfant est égayée par des chants, des jeux, et de toute l’attention nécessaire dont il a besoin, ceci afin de l’aider à se développer.

 

Au moment du départ, la puéricultrice remet le cahier de communication avec des informations concernant la journée de l’enfant.

 

La crèche ferme ses portes à 18h30 précise.

 

 

Le départ pour l’école

 

Le départ de l’enfant du milieu d’accueil pour l’école est un événement.

Aussi, nous souhaitons lui faciliter cette transition.

 

Pour ce faire la directrice se sera rendue dans les écoles avoisinantes et en partenariat avec celles-ci, aura photographié les différents lieux stratégiques pour créer une exposition photo au sein de la crèche.

 

Dans les semaines qui précèdent ce départ et en collaboration avec les parents nous préparerons l’enfant à vivre ce changement à partir de cette exposition photo.

Elle constitue un bon moyen pour amorcer le dialogue avec les enfants.

 

Les livres sont également un bon support pour aborder avec les enfants leur futur lieu de vie.

 

Une fête sera organisée au sein du milieu d’accueil pour prendre le temps de se dire au revoir.  Papa et maman y sont les bienvenus.

Pédagogie mise en place